A quoi ressemble un exemple de business plan ?

Découvrir nos articles

dispositif

Le business plan a pour principal objectif de convaincre les banquiers ou les partenaires à investir dans le projet. Par conséquent, il doit présenter des arguments persuasifs et concluants pour séduire les futures partenaires. D'ailleurs, quoi de plus accrocheur que des tableaux synthétiques, des données précisées et une bonne narration illustrée.


Les différents tableaux financiers du business plan

Un bon business plan renferme une multitude de tableaux dans la partie financière du dossier pour faciliter l'analyse du projet. Ces tableaux prévisionnels sont constitués du compte de résultat, du bilan prévisionnel, du plan de financement, du budget de trésorerie et des indicateurs financiers. Ces différentes classifications traduisent financièrement le projet. Les tableaux financiers permettent également d'entamer une simulation financière durant une période déterminée (en général de trois ans).


Le compte de résultat prévisionnel contient l'ensemble des charges et les chiffres d'affaires prévisionnels. Ses résultats confirment s'il y a eu bénéfice ou perte. Le bilan prévisionnel contient les actifs (les biens de l'entreprise) et les passifs (l'endettement global de l'entreprise par rapport à ses associés). Le plan de financement renferme le coût des besoins à verser et des apports en capital destinés au projet. Le budget de trésorerie met en exergue la différence entre les encaissements (toute la trésorerie reçue) et les décaissements (toutes les sorties de trésorerie).


Les chiffres et les statistiques

Les statistiques sont toujours utiles pour valoriser et préciser les informations du business plan. D'ailleurs, de nombreux sites mettent à disposition des statistiques dans les différents secteurs d'activité. La situation du marché, les ventes, les études de consommation chiffrées représentent en effet des sources d'informations fiables. Outre les données chiffrées du marché, les statistiques relatives aux habitudes de la clientèle et aux concurrents sont également indispensables pour une meilleure assimilation du produit.


Les données dans le marché publicitaire constituent des renseignements essentiels pour apprécier l'état du marché publicitaire actuel. En France, les sites de l'Union des annonceurs UDA et l'Institut de Recherche et d'Études Publicitaires (IREP) représentent les références en matière de données du marché publicitaire. De plus, les statistiques démographiques analysent les cibles potentielles. Les entrepreneurs doivent également évaluer le capital-risque en se référant sur le site de l'AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance).


Le fond

La forme constitue une bonne accroche de la partie rédactionnelle. Néanmoins, le fond doit aussi être de qualité supérieure. Pour cela, des phrases simples aux verbes actifs sont recommandées. De plus, les entrepreneurs se doivent de rassurer les possibles investisseurs par des arguments pertinents et persuasifs. Pour séduire les investisseurs, la meilleure méthode reste le récit en bannissant la monotonie. D'ailleurs, l'insertion d'illustration constitue un moyen efficace pour introduire une idée et attirer l'attention.


Un business plan réussi dépend alors d'un fond pertinent et d'une forme impeccable pour attirer les investisseurs. De plus, le succès du projet entrepreneurial repose sur le financement des partenaires. D'ailleurs, un investissement est accompagné d'une assistance et d'un conseil. Justement, la firme Iron Group propose aux opportunistes de la toile un soutien financier par sa filiale Iron Capital. De plus, les filiales d'Iron Group comme Iron Lab et Iron Solutions proposent un test des nouveaux produits ou services et des infrastructures de paiement ajustées pour démarrer une activité. Découvrez plus de détails sur la réussite de ce groupe dans cet article http://www.reseau-entrepreneurs.fr/meet-iron-group/ pour savoir comment bénéficier de ses solutions.